GRM – 3e année 2010-2011

MOUVEMENTS ETUDIANTS ET LUTTES SOCIALES DEPUIS L’APRES GUERRE

Le Séminaire du Groupe de Recherches Matérialistes de l’année 2009-2010 a été consacré à l’étude des mobilisations étudiantes qui, pendant une période qui recouvre, avec quelques approximations, les années 1960 et 1970, ont marqué plusieurs pays européens et extra-européens (les événements de la Révolution Culturelle chinoise, bien que de toute évidence irréductibles aux seuls enjeux des luttes étudiantes, ont été caractérisés par une mobilisation décisive de la jeunesse lycéenne et universitaire)…

Séance 1 – Samedi 26 septembre 2009
SECTION I : LA RÉVOLUTION CULTURELLE
Séance 2 – Samedi 10 octobre 2009 :
Séance 3 – Samedi 24 octobre :
Séance 4 – Samedi 7 novembre :
Séance 5 – Samedi 21 novembre :
  • David Faroult : « Autour du cinéma mao ».
Séance 6 – Samedi 5 décembre :
SECTION II : ALLEMAGNE ANNÉES 1960
Séance 7 – Samedi 19 décembre 2009 : « Politisations, nouvelles formes de contestation : De l’Université libre à l’Université critique (SPUR, subversive Aktion, Commune I)
Séance 8 – Samedi 9 janvier 2010 :
Séance 9 – Samedi 23 janvier 2010 :

Matin : Atelier Amérique Latine.

  • Vladimir Safatle « L’expérience Allende comme paradigme des « gauches » latino-américaines ».

Après-midi : Le sujet révolutionnaire 2. Théorisations dans la conjoncture : pratique révolutionnaire et émergence des espaces oppositionnels. (Autour de Dutschke, Krahl et Negt).

Séance 10 – Samedi 6 février 2010 :
Mémoires de luttes, théorie marxiste et pratique révolutionnaire.

SECTION III : LA CONJONCTURE 1968 EN FRANCE

Séance 12 – Samedi 6 mars 2010 :
Mai 68 depuis la Guerre d’Algérie

Séance 13 – Samedi 20 mars 2010 :
Lacan et Mai 68
Séance 14 – Samedi 3 avril 2010 :
les marxismes de 68
  • Patrick Marcolini : « L’archipel des révisionnismes »
Séance 15 – Samedi 17 avril 2010 :
Politique et institutions dans les années 1968
SECTION IV : LA CONJONCTURE ROUGE ITALIENNE
Séance 16 – Samedi 1 mai 2010 : Introduction à la conjoncture rouge italienne
Séance 17 – Samedi 15 mai 2010
  • Séance de programmation des activités.
  • Préparation du FIPS 2010.
Séance 18 – Samedi 29 mai 2010 : Le problème de l’organisation et les politisations des prisons.
  • Marco Rampazzo Bazzan : « La question du léninisme ou le problème de l’organisation (autour de 33 leçons sur Lénine par Antonio Negri) »
  • Fabrizio Carlino : « Subjectivations politiques « hors la loi ». De Lotta continua aux NAP. »

Séance 19 – Samedi 12 juin 2010 :

  • Yannick Beaulieu (Membre du comité de rédaction de la revue Dissidences ; Docteur en Histoire de l’Institut universitaire européen) : « A la recherche des « mouvements révolutionnaires » perdus. Les extrêmes gauches, les sciences sociales et la revue Dissidences. »
Séance 20 – Samedi 26 juin 2010 : Demi-journée d’études : « Le courage, l’exemplarité, le héros »
  • Organisée par Daniel Aganciski et Laurence Blesin / Autour du livre de Thomas Berns, Laurence Blésin et Gaëlle Jeanmart, Du courage. Une histoire philosophique, réalisé dans le cadre du « Projet courage » de la Fondation Bernheim.
  • 14h : « Courage et confiance sociale », par Laurence Blésin, Centre de philosophie du droit (UCL).
  • 15h : « Courage politique : individuel ou collectif ? », par Thomas Berns, Centre Perelman de philosophie du droit (ULB).
  • 16h : « Figures de l’exemplarité et conceptions de l’histoire », par Gaëlle Jeanmart, Service de philosophie morale et politique (ULg).
  • 17h : « Les ambivalences du héros et la philosophie de l’histoire », par Daniel Agacinski, Erraphis (Toulouse – Le Mirail).
2e Forum International de Philosophie Politique et Sociale
  • 10 juillet Atelier Luttes étudiantes : mémoires et pratiques
  • Lieu : Salle Mistral, Mairie de Toulouse/ Ateliers organisé à l’initiative du Groupe de Recherches Matérialistes et de l’Inter-séminaire.
  • GRM :  GRM_Presentation_FIPS_2010
  • Inter-séminaire : Les 4, 5 et 6 juin 2010, à la Générale en Manufacture s’est tenu le premier Inter-séminaire. Il a rassemblé différents collectifs, issus des luttes politiques menées ces dernières années dans et à partir de l’Université. Pour continuer le mouvement et occuper les espaces critiques qu’il a libérés, des UFR et des séminaires autogérés, des comités et des groupes de recherche autonomes ont mis en place diverses expérimentations : structures collectives d’écriture et de production de savoir, mise en cause des frontières disciplinaires, articulations d’élaborations théoriques et de pratiques politiques. Le Comité 227 (Toulouse Mirail),l’Université Autogérée (Lyon), l’UFR 0 et le séminaire « in situ » (Paris 8), le laboratoire junior « Actualité des concepts d’aliénation et d’émancipation » (ENS Lyon), les séminaires autogérés « Emancipation » et « Propriété et Résistances » (ENS Ulm), se sont retrouvés pour mettre en commun leurs expériences. Les ateliers ont permis d’aborder quelques thèmes transversaux à ces initiatives : politisation de l’Université et de l’espace public, critique du système scolaire à partir de la notion d’errance, liens entre féminismes et révolution. A l’issue de cette rencontre, quelques pistes de travail communes ont été esquissées : comment lutter contre les stratégies d’invisibilisation à l’intérieur et hors de l’Université ? Quels modes de production de l’espace implique la constitution des collectifs ? Quelles articulations entre politique des savoirs et savoirs politiques voulons-nous ?

 

 

Laisser un commentaire

Activités et actualités du groupe de recherches matérialistes