Archives de catégorie : Actualités / News

Vidéo/ Allemagne années soixante-dix : quelle lutte quand la lutte est impossible?

Vidéo de la conférence de Grégory Cormann et Jérémy Hamers

Date :  6 Septembre 2012
Lieu : Institut Goethe Toulouse

Argumentaire : En décembre 1974, Sartre rencontre Andreas Baader à la prison de haute sécurité de Stuttgart-Stammheim, juste après la mort d’Holger Meins. Cette visite attise la polarisation des débats autour de la RAF, et conforte les détracteurs de Sartre. L’histoire du terrorisme allemand atteint un nouveau paroxysme médiatique, en octobre 1977, avec l’assassinat de Hanns Martin Schleyer et le suicide des têtes pensantes de la RAF, lorsque sort le film, Deutschland im Herbst. Pourtant, loin d’être des suicides politiques, la grève de la faim, la visite de Sartre et la réalisation collective du film peuvent aussi être compris comme des actes politiques efficaces.

Dans le cadre de l’Ecole d’été franco-allemande / Deutsch-französische Sommerschule.
“Interactions des philosophies allemande et française contemporaines” / ”Wechselwirkungen der deutschen und französischen Philosophien der Gegenwart”.
3 – 15 septembre 2012 / 3 – 15 September 2012. Toulouse

Vidéo : Enquêtes, luttes et mémoires ouvrières (travaux en cours, recherches actuelles)

Table ronde à partir du séminaire 2011-2012 du GRM et du livre de Xavier Vigna, “Histoire des ouvriers en France”, Perrin

Rencontre dans le cadre du. 4e Forum International de Philosophie Politique et Sociale

  • Lieu : Librairie Terra Nova, Toulouse
  • Atelier GRM / Unité de recherches en philosophie politique et philosophie critique des normes
  • Participants : A. Cavazzini, E. Mancuso
  • Date : Jeudi 12 Juillet 2012

21 mars 2013 – Table ronde auteur de Frédéric Lordon (en présence de l’auteur)

3e journée  “Critique de l’économie politique” : “Crises financières et savoirs économiques : quelle critique de l’économie politique aujourd’hui ?”

  • Table ronde autour de Frédéric Lordon en présence de l’auteur.
  • Lieux :  Espace du département de philosophie, Place du 20 Août, 7, Bâtiment A1, 3ème étage, (de 10h à 13h) et à la libraire Livre aux trésors, Place Xavier Neujean, toujours en présence de Frédéric Lordon.
  • Organisation : Andrea Cavazzini et Antoine Janvier –
  • Contact : Antoine.Janvier[at]ulg.ac.be

Liens :

8 Mars 2013 – L’inchiesta operaia negli anni ’60 e ’70/ L’enquête ouvrière dans les années 1960-1970

Séance organisée dans le cadre du Cours d’Histoire du travail et du mouvement ouvrier 

  • Lieu: Università di Venezia “Ca’ Foscari”, Sede universitaria San Basilio
  • Horaire : 14.45-17.1 
  • Affiche Séminaire

Programme

Maria Turchetto (Università Ca’ Foscari) : 

  • Introduzione

Andrea Cavazzini (Université de Liège – GRM) : 

  • Centralità operaia e neo-capitalismo. Dalla conricerca ai «Quaderni Rossi».

Résumé/ Riassunto : Le inchieste operaie teorizzate e praticate dai “Quaderni Rossi” all’inizio degli anni ’60 articolano un’analisi delle specificità del “neo-capitalismo” – il capitalismo fordista – alla proposta di una linea politica incentrata sull’antagonismo irriducibile della classe operaia della grande industria. Tale articolazione rappresenta una rottura con le ideologie dominanti della sinistra politica e sindacale dell’epoca: il reinvestimento politico delle condizioni immediate della vita di fabbrica rompe con la concentrazione esclusiva sulla sfera autonoma delle istanze politiche e ideologiche; l’affermazione di una conflittualità immanente alla vita di fabbrica rompe con i miti sociologici di un progresso tecnico e sociale che avrebbe riassorbito ogni contraddizione nell’ordine totale della “società opulenta”. Ma i “Quaderni Rossi”, benché il loro apporto sia stato indubbiamente originale, possono difficilmente essere concepiti senza il vasto e complesso movimento di “ritorno” di intellettuali e militanti nel corso degli anni ’50 ai dati concreti dell’esistenza delle classi subalterne: dalle inchieste d Danilo Montaldi sulle culture politiche e sui marginali del Nord proto-industriale e industriale, alle ricerche sul mondo rurale del Sud di Ernesto de Martino, fino alla “scoperta” della condizione alienata dei nuovi ceti nati dal “miracolo economico”.     

Fabrizio Carlino (Paris Sorbonne/Università del Salento – GRM) : 

  • Tendenza movimentista e inchiesta biopolitica negli anni ’70: elementi per una discussione sulla conricerca post-operaista.

Résumé/ Riassunto : Lotta continua traduce in una nuova fase storica, simbolicamente aperta dal biennio ’68-’69, le categorie attraverso le quali l’operaismo, nel corso del decennio precedente, aveva elaborato la propria rottura con il marxismo terzinternazionalista. Riattivate in una congiuntura che vede già il declino della figura dell’operaio-massa, le tesi operaiste legate alla “centralità operaia” e al “punto di vista parziale” vengono riarticolate sulle nuove pratiche di lotta introdotte dalla contestazione antiautoritaria. L’inchiesta militante, condotta fuori dai luoghi di produzione, tenderà a sciogliere, nel corso degli anni ’70, quell’unità di conoscenza e opposizione sulla quale si era basato il metodo insieme analitico e politico dell’operaismo. La declinazione lottacontinuista della conricerca, nello scindere i processi di soggettivazione politica dall’indagine obiettiva sulle forme di sfruttamento, re-incontra le stesse difficoltà che l’operaismo intendeva superare e che costituivano il punto cieco dei marxismi tradizionali. D’altro canto, l’attivismo di Lotta continua, attraverso l’investimento del corpo e la politizzazione della vita quotidiana, sperimenta nelle lotte quel dislocamento del conflitto nella sfera della circolazione del quale proprio Tronti e Negri forniscono la teoria, con la divisione tra forza-lavoro (oggetto del marxismo come scienza) e classe operaia (soggetto del marxismo come rivoluzione) e con la crisi della legge del valore-lavoro. 

Discussants : Alessandro Casellato, Matteo Ermacora, Gilda Zazzara (Università “Ca’ Foscari”)

16 février 2013 – Rencontre autour des luttes étudiantes (hier et aujourd’hui, ici et ailleurs)

 

  • Organisateurs : Guillaume Fondu, Jean-Sébastien Laberge, GRM

  • Lieu : ENS de la rue d’Ulm, Salle Henri Cartin
  • Horaire : 10h30-18h

Programme :

  • 10h30-13h Table-ronde sur les mouvements étudiants hors Europe (Chili, Quebec, Colombie…).
  • 14h-15h30 Présentation du 3e Cahier du GRM : Des luttes étudiantes dans les années soixante en Europe occidentale (Allemagne, Italie, France).
  • 16h-17h30 Présentation des séminaires Les Armes de la critique à la lumière des luttes contre la LRU.

 

Documents de travail :

 

 

Présentation et appel à contributions

Cahiers-logo.png

Les Cahiers du GRM est une revue semestrielle éditée par le Groupe de Recherches Matérialistes – Association. Ils publient des travaux consacrés aux destins des corpus et des expériences inscrits dans l’horizon de la pensée révolutionnaire aux XIXe et XXe siècles (marxisme, communisme, socialisme, anarchisme, etc.).

Il s’agit de penser à nouveaux frais les problèmes théoriques et pratiques de cet ensemble vaste et multiple, au moyen d’enquêtes d’anamnèse rationnelle et de réappropriation critique d’une tradition qui a profondément marqué les deux derniers siècles, mais dont l’histoire est devenue, aujourd’hui, difficilement lisible.

Les Cahiers accueillent des articles originaux, des traductions annotées, des textes classiques commentés, et des entretiens.

Chaque cahier s’organise en trois sections :

– une section consacrée à un dossier thématique ;

– une section de varia accueillant des contributions hors-dossier ;

– une section de notes de lecture, dont la forme peut aller du compte-rendu traditionnel à la problématisation d’ouvrages, qu’ils soient récemment parus ou fassent partie des classiques.

Les Cahiers du GRM sont ouverts aux contributions de collectifs, associations, chercheurs et intellectuels s’inscrivant dans ces questionnements.

La revue accueille ainsi des propositions extérieures des dossiers thématiques sous la forme d’articles et de notes de lecture.

Les manuscrits sont à envoyer :

  • par voie électronique à :

groupe.recherches.materialistes@gmail.com

Les normes éditoriales sont disponibles en cliquant ici

12 janvier 2013 – 3e séance du séminaire (ENS-Paris)

Le Groupe de Recherches Matérialistes a le plaisir de vous annoncer que la prochaine séance de son Séminaire “Capitalisme, Accumulation, Lutte de Classes” aura lieu le 12 janvier de 14 h à 17 h à l’Ecole Normale Supérieure, 45, rue d’Ulm, Paris, salle Info. On écoutera une intervention de Fabrizio Carlino intitulée”Lectures contemporaines de l’accumulation et critique de l’opéraisme idéologique”

La séance du Séminaire sera précédée d’une matinée, de 10 h 30 à 13 h 00, où le GRM inaugurera le chantier des rapports entre histoire, politique, philosophie et pratiques esthétiques: Constanze Fritzsch parlera de sa recherche sur l’artiste Est-Allemand Carlfriedrich Claus, et Grégory Cormann et Jérémy Hamers parleront de leur travail sur le réalisateur Alexander Kluge.