14.03.2014/ Table-ronde à Liège – De la centralité ouvrière au choming out : logiques de l’émancipation

De la centralité ouvrière au choming out : logiques de l’émancipation

Vendredi 14 mars 2014

Table ronde et rencontre-débat

Université de Liège/Livre aux Trésors

 De 14h à 17h à l’Université de Liège (Espace du département de Philosophie(Pl. 20 Août, Bât. A1, 3ème étage)

Cavazzini EnquêteTable ronde autour du livre d’Andrea Cavazzini, Enquête ouvrière et théorie critique : enjeux et figures de la centralité ouvrière dans l’Italie des années 1960, Liège, Presses universitaires de Liège, 2013.

  • Avec Andrea Cavazzini, Thomas Bolmain, Fabio Bruschi, Fabrizio Carlino, Antoine Janvier et Eva Mancuso.

 

De 18h à 20h à Livre aux Trésors (Place Xavier Neujean, 27/A)

livrerie du trèson

Rencontre-débat avec Andrea Cavazzini, Marc Monaco et Gregory Pascon. Andrea Cavazzini est l’auteur d’Enquête ouvrière et théorie critique (Pulg, 2013). Marc Monaco et Gregory Pascon sont les auteurs, avec Thierry Müller, de Choming Out (D’une certaine gaieté, 2013)

D’abord, on installe deux livres très différents au centre de la soirée : un livre universitaire, qui reconstruit un épisode significatif de l’histoire de la centralité ouvrière, celui qui anima la séquence politique des années 1960 en Italie ; un livre militant, qui formule à nouveaux frais la question du travail et l’histoire des luttes sociales en Belgique, depuis un acte éthique et politique, le Choming Out – à la fois refus de la soumission à la norme du travail salarié, de la culpabilisation des chômeurs, et construction d’une nouvelle logique de l’émancipation.

Et puis on discute. Parce que ces deux livres ont beau être bien différents, il nous semble qu’ils sont travaillés par un même enjeu, celui de l’émancipation. Par un même constat, celui du retour, dans le champ idéologique, d’une critique du capitalisme contemporain et du désir d’un autre monde, porté par des signifiants qu’on avait cru enterrés par les « années d’hiver » (1980-1990). Par une même nécessité, celle de travailler à la (re)construction d’une mémoire des luttes politiques et sociales.

La rencontre-débat partira de cette triple convergence pour interroger ce qu’il en est, aujourd’hui, de l’émancipation. De ses possibilités, de ses obstacles, de ses apories aussi, et des histoires qui la soutiennent.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.