Archives par mot-clé : Accumulation originaire

Parution / Silvia Federici : Caliban et la Sorcière

Federici

  • FEMMES, CORPS ET ACCUMULATION PRIMITIVE
  • Essai, traduction de l’anglais (États-Unis) par le collectif Senonevero, revue et complétée par Julien Guazzini
  • Co-édition Entremonde et Senonevero
  • Silvia Federici (née en 1942 à Parme en Italie) est une universitaire américaine, enseignante et militante féministe radicale. Elle est professeure émérite et chercheuse à l’Université Hofstra à New York.

Présentation (à partir du site des Editions Entremonde)

Silvia Federici revisite ce moment particulier de l’histoire qu’est la transition entre le féodalisme et le capitalisme, en y introduisant la perspective particulière de l’histoire des femmes.

Elle nous invite à réfléchir aux rapports d’exploitation et de domination, à la lumière des bouleversements introduits à l’issue du Moyen Âge. Un monde nouveau naissait, privatisant les biens autrefois collectifs, transformant les rapports de travail et les relations de genre. Ce nouveau monde, où des millions d’esclaves ont posé les fondations du capitalisme moderne, est aussi le résultat d’un asservissement systématique des femmes. Par la chasse aux sorcières et l’esclavage, la transition vers le capitalisme faisait de la modernité une affaire de discipline. Discipline des corps féminins dévolus à la reproduction, consumés sur les bûchers comme autant de signaux terrifiants, torturés pour laisser voir leur mécanique intime, anéantis socialement. Discipline des corps d’esclaves, servis à la machine sociale dans un formidable mouvement d’accaparement des ressources du Nouveau Monde pour la fortune de l’ancien.

Le capitalisme contemporain présente des similitudes avec son passé le plus violent. Ce qu’on a décrit comme barbarie et dont aurait su triompher le siècle de la raison est constitutif de ce mode de production : l’esclavage et l’anéantissement des femmes n’étaient pas des processus fortuits, mais des nécessités de l’accumulation de richesse. L’auteur nous invite à partager son son regard d’historienne et de féministe sur la situation actuelle et sur ses mécanismes.

8.02.2014/ Journée d’étude dans le cadre du Séminaire du GRM 7e année (4e séance)

  

Journée d’étude

Capitalisme, violence et production :

 l’accumulation primitive en question

Programme:

  • Matinée (11h-13h)

Fabio Bruschi et Eva Mancuso : Accumulation primitive et dictature du prolétariat. Une lecture conjoncturelle du dernier Althusser.

  • Résumé : Dans cet exposé, nous montrerons que les écrits althussériens sur Machiavel et sur le matérialisme aléatoire contiennent des éléments pour mieux saisir les enjeux de l’intervention d’Althusser dans la conjoncture marquée par le 22e congrès du Parti communiste français qui, en 1976, provoqua un débat théorique autour de l’abandon de la notion de « Dictature du prolétariat ». En retour, sa lecture de Machiavel et ses ébauches d’une théorie du matérialisme aléatoire se trouveront éclairées par ces débats.
  • Bibliographie :
  • L. Althusser, Machiavel et nous, Paris, Tallandier, 2009
  • L. Althusser, Écrits philosophiques et politiques, Tome I, Paris, Stock/ IMEC, 1997: « Marx dans ses limites » (1978); « Le courant souterrain du matérialisme de la rencontre » (1982).
  • L. Althusser, Solitude de Machiavel, Paris, PUF, 1998 :« Enfin la crise du marxisme ! » (1977); « Le marxisme comme théorie  » finie  » » (1978); « Le marxisme aujourd’hui » (1978); « Solitude de Machiavel » (1977)
  • L. Althusser, L’avenir dure longtemps, Paris, Stock/IMEC, 2007 (1992)
  • E. Balibar, Sur la dictature du prolétariat, Paris, Maspero, 1976
  • L. Althusser, XXIIe Congrès
  • L. Althusser, Ce qui ne peut plus durer dans le Parti communiste

Fabrizio Carlino : Le présupposé de la « production du commun » chez Negri : sur la récursivité de l’accumulation primitive du capital.

  • Après-midi (14h-17h)

 Öznur Karakas : L’accumulation primitive : la transformation du corps féminin en force de travail.

  • Résumé : Dans mon intervention, je présenterai la contribution de Silvia Federici à la littérature contemporaine autour de l’accumulation dite primitive. Ses analyses portent sur la dégradation de la condition des femmes pendant la grande chasse aux sorcières (16e et 17e) siècles en lien avec le processus d’accumulation primitive….
  • Bibliographie:
  •  Silvia Federici : Caliban and the Witch : Women, Body and Primitive Accumulation
  • Jason Read : The Micro-Politics of Capital
  • Massimo de Angelis : Marx and Primitive Accumulation : The Continous Character of Capital’s Enclosures
  • Werner Bonefeld : The Permanence of Primitive Accumulation : Commodity Fetishism and Social Constitution
  • Michael Perelman : The Secret History of Primitive Accumulation and Classical Political Economy

Alexandre Feron et Guillaume Fondu : Réécrire le Capital : Monopole, Impérialisme, Crise.

Lieu : ENS-Paris. 45, rue d’Ulm 75005 Paris, salle U/V

Cahier 1 : Penser (dans) la conjoncture

  • N° ISSN : 1775-3902 –
  • 401 pages, mise en ligne le 28/03/2011(réédité sur revues.org 12/2013)
  • Ce premier Cahier porte sur les pratiques théoriques « sous conjoncture ». Considérant des séquences de crise historique, des situations de mobilisation et d’expérimentation politique de masse, que leur forme soit émeutière, insurrectionnelle ou révolutionnaire (1848-1851, 1870-1871, 1919-1922, 1936), les études recueillis ici interrogent leur sens spécifiquement conjoncturel en analysant les effets disruptifs qu’elles produisent dans la pensée qui s’y rapporte. Se focalisant sur ces lieux historico-discursifs scindés, où les antagonismes politiques d’un coup envahissent la scène théorique, ces études testent l’hypothèse que les répercussions des luttes collectives au sein des pratiques théoriques imposent à ces dernières des opérations conceptuelles, des gestes d’écriture et des procédures d’analyse sui generis.

Table des matières :

 

 

 

Programme 6e année

Les travaux de recherche de la 6e année du GRM porteront en général sur l’accumulation originaire et le capitalisme, et s’articuleront en deux volets :

  • Séminaire ENS-Paris : « Capitalisme, Accumulation et Lutte de Classes »
  • Journées d’étude sur la critique de l’économie politique à l’Université de Liège.

 

 

Séminaire ENS-Paris : « Capitalisme, Accumulation et Lutte de Classes »

  • Argumentaire Séminaire
  • Les séances du séminaire de la 6e année du GRM se déroulent à l’E.N.S. 45 rue d’Ulm, Paris, salle Info, de 14h à 17h.

Calendrier des séances :

1e Séance : 13 octobre : Présentation : Capitalisme, accumulation et lutte de classes

2e Séance : 8 décembre : L’Accumulation en Union soviétique
  • Stéphane Pihet : Accumulation « sociale » et stalinisme dans les années 30 en URSS (Partie 1)
  •  Andrea Cavazzini : Autour des travaux de Rita di Leo

3e Séance : 12 janvier 2013 Lectures contemporaines de l’accumulation et critique de l’opéraisme idéologique

La séance du Séminaire sera précédée d’une matinée, de 10 h 30 à 13 h 00, où le GRM inaugurera le chantier des rapports entre histoire, politique, philosophie et pratiques esthétiques:

  • Constanze Fritzsch : Autour de Carl-Friedrich Claus;
  • Grégory Cormann et Jérémy Hamers : Autour de Alexander Kluge.

 4e Séance : 1. juin 2013 Indépendance,  socialisme et sous-développement

  • Patrick Marcolini : Socialisme et lutte pour l’indépendance : l’indépendance jusqu’où ? Autonomie, autogestion et autarchie.
  • Marco Rampazzo Bazzan : La dimension idéologique de la notion de « sous-développement » (Amin, Arrighi, Franck). 

Bibliographie  :

Samir Amin, Le développement inégal, Editions de Minuit, 1973.

Giovanni Arrighi, Sviluppo economico e sovrastrutture in Africa, Einaudi, Torino, 1969

André Gudrun Franck, Capitalisme et sous-développement en Amérique Latine, édition Maspero, 1968.

Julius Nyerere, Socialisme, démocratie et unité africaine, éditions Présence Africaine, 1970.

André Prudhommeaux, Le Principe d’autonomie, éditions Spartacus, 1978.

Revue Autogestion et socialisme, numéro « Afrique Noire : des communautés de base au socialisme autogestionnaire », éditions Anthropos, n°39, septembre 1977.

François Partant, La Ligne d’horizon. Essai sur l’après-développement, éditions La Découverte, 2007.

Gilbert Rist, Le Développement. Histoire d’une croyance occidentale, Presses de Sciences Po, 2012.

Jean-Jacques Rousseau, Projet de constitution pour la Corse, éditions Nautilus, 2000.

Journées d’étude sur la critique de l’économie politique

Organisées à l’initiative de  l’Unité de recherches en philosophie politique et philosophie critique des normes

Contact : Andrea Cavazzini : cavazz.a@tin.it et [Antoine Janvier : Antoine.Janvier@ulg.ac.be

 

 1e Journée 29 Novembre 2012 :

ACCUMULATION ET RAPPORTS SOCIAUX DANS LA CRITIQUE DE L’ECONOMIE POLITIQUE : PRODUCTION, REPRODUCTION, EXPROPRIATION

Lieu : Espace du département de philosophie, Place du 20 Août, 7, Bâtiment A1, 3ème étage.

Programme : 

Matinée : Table ronde autour de Marx

Bibliographie :

  • Le Capital, Livre I, trad. J.-P. Lefebvre, Paris, PUF, Quadrige, chapitres XXIII et XXIV.
  • Le Chapitre VI. Manuscrits de 1863-1867, trad. G. Cornillat, L. Prost et L. Sève, Paris, Editions Sociales/La dispute
  •  Critique du programme de Gotha, Paris, Editions sociales/La dispute
  •  Manuscrits de 1857-1858, dit {Grundrisse}, Paris, Editions Sociales/La dispute, p. 650-667

Après-midi : Table ronde autour de David Harvey

Bibliographie :

  • Le nouvel impérialisme, trad. J. Batou et C. Georgiou, Paris, Les prairies ordinaires, 2010
Contributions :

2e Journée 21 Mars 2013

CRISES FINANCIERES ET SAVOIRS ECONOMIQUES : QUELLE CRITIQUE DE L’ECONOMIE POLITIQUE AUJOURD’HUI ?

  • Table ronde autour de Frédéric Lordon en présence de l’auteur.